Projet :

Chateau de
Carneville

Projet participatif des Jardins d’Asie

Un partenariat d’ABEILLUS & du Château de Carneville près de la Manche. Avec le concours de L’Association des Amis du Château de Carneville et du Lycée Agricole et Horticole de Coutances

Contexte

Le Château de Carneville situé en Normandie a toujours vécu en symbiose avec son parc et son jardin, pour se nourrir, se chauffer autant que pour déambuler. Le jardin se doit d’y être incorporé en lieu d’agrément, et pourquoi pas de production potagère ou sylvicole. En plus de laisser à voir une nature dessinée par l’Homme, la réflexion sur cet endroit conduit à un questionnement aussi bien au niveau esthétique que sur l’impact écologique.

Un projet hors du commun…

Notre approche s’articule de la genèse d’un parcours des Jardins d’Asie, qui amène à traverser des univers évoquant trois pays emblématiques d’Asie : l’Inde, la Chine et le Japon. Le projet est né de la rencontre d’Abeillus et des propriétaires qui, en septembre 2018 qui ont voulu faire revivre cet endroit emblématique du parc, aménagé sur d’anciens marécages asséchés par les ingénieurs de Louis XV. Les Jardins d’Asie sont une évocation de 3 pays d’Asie, le Japon, la Chine et l’Inde. Une promenade est imaginée afin de conduire le visiteur de l’Inde à la Chine, puis au Japon, et ce par une sélection de végétaux originaires de ces pays, l’hibiscus pour L’inde, le cornouiller pour la Chine ou encore l’érable du Japon. Les jardins deviennent alors l’écrin de construction telles que le pavillon chinois, la porte torii ou la passerelle de métal et bois, reliant l’Inde à la Chine tout en préservant l’écosystème installé de longue date dans ce lieu. La déambulation, qui débute à l’entrée Nord-Ouest, au niveau d’un belvédère, laisse voir à travers un écran végétal l’ensemble des jardins. Le visiteur emprunte ensuite le chemin indien à travers des murets de pierre dans lesquels se fixent des racines d’arbres évoquant un monde disparu, une cité perdue… Puis le marcheur accède à une passerelle de bois en lévitation au-dessus d’un terrain marécageux et enjambant un ruisseau, suit une rivière de graviers bordée d’un tapis d’herbes rases. L’annonce du jardin japonais s’illustre par une sélection d’érables du Japon apportant à l’automne un éclat particulier de feuillages jaunes, oranges et rouges, prenant la suite de la floraison orangée des azalées mollis du jardin chinois. Les Jardins d’Asie se veulent être une expérience esthétique, sensorielle et spirituelle, offrant au visiteur un lieu de ressourcement intérieur, un accès à une nature sublimée. La beauté donne accès aux émotions les plus profondes, aux joies les plus vraies. Les divers univers asiatiques expérimentés par le marcheur le laissent ainsi à son cheminement intérieur…

Une initiative participative qui s’étale sur plusieurs mois…

D’octobre à janvier, ABEILLUS et le Château de Carneville conçoivent un projet original, axé sur la création et la réalisation des Jardins d’Asie. Au cours de sa visite, le promeneur pourra circuler dans une évocation des villes perdues des contreforts de l’Himalaya en Inde, aux tableaux végétaux inspirés du Japon et de la Chine. ABEILLUS trace les contours de ces nouveaux jardins et propose une sélection d’espèces endémiques des pays d’Asie.

Dès janvier, le projet est mis en place, le dessin est arrêté et la sélection des végétaux commandée à un spécialiste des plantes d’Asie. L’ensemble des végétaux est financé par ABEILLUS.

La semaine du 11 mars… Une semaine emblématique où le projet voit le jour ! 600 spécimens (50 espèces et variétés) sont livrés, pour que dans la foulée le Lycée Agricole et Horticole de Coutances vienne en renfort. Une mission essentielle : la plantation d’un talus de 5 mètres de haut et de 15 mètres de large, orphelin de son aulne, au moins centenaire mais toutefois bien malade, qui a ainsi malheureusement dû être abattu. Dix élèves et leur professeur viendront planter châtaigniers, aubépines, noisetiers et bien d’autres arbres et arbustes emblématiques du bocage normand.

Dès l’aube, l’Association des Amis du Château de Carneville viendra en relai des élèves, dans le but de continuer le travail de plantation, et notamment les 350 plantes du jardin japonais sur une surface totale de 400 m², et également l’aménagement du jardin Chinois.

Le propriétaire du Château de Carneville – Guillaume Garbe

En 2012, Guillaume Garbe, amoureux de notre patrimoine français et passionné d’art, se porte acquéreur du Château de Carneville et de son parc de 7 hectares, au sein d’un domaine de 25 hectares, avec l’aide de sa famille en 2012. Il n’a qu’un seul but, faire revivre et partager ce lieu magnifique et empreint d’histoire. L’objectif de Guillaume est de revitaliser le Château et ses jardins pour en faire un pôle culturel majeur de la région. En 2018, le Château de Carneville est choisi par la mission Stéphane Bern du loto patrimoine et reçoit des fonds qui vont venir sauver la grande « Maison de campagne » des attaques d’un champignon ravageur, le mérule. Ce combat, Guillaume le mène aussi pour la renaissance du parc, écrin de la bâtisse et qui possède de nombreux atouts, un jardin austral, un jardin à la française, un arborétum, un verger, les jardins d’Asie viennent compléter cette collection qui se verra augmenter d’un potager en 2020.

La Fiche métier : Historien de l’Architecture, des Jardins et du Paysage

Le parc du Château de Carneville est un paysage culturel, c’est un patrimoine dont la spécificité est de mettre en œuvre des matériaux vivants, des processus naturels et des pratiques humaines changeantes. Le projet à bénéficié des compétences d’un spécialiste des jardins historiques, Axel Lefranc, titulaire d’un Master Jardins Historiques, patrimoines et paysages (Domaine d’études Histoire des jardins et du paysage) de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles.

Les jardins d’Asie sont un lieu qui requière protection, restructuration et réinvention, Axel, en tant qu’historien a donné la perspective dynamique, critique et créative au projet

ABEILLUS met en avant la création artistique tout en travaillant aux aspects environnementaux des jardins. Luxe à la française et respect de l’écologie sont leurs maitre-mots.

Vous avez une question, une idée, un projet ?

Présentez-nous vos espaces et vos aspirations. Nous nous occupons de tout ! Nous proposons un accompagnement "clé en main" et coordonnons l'ensemble des corps de métier mobilisé pour permettre de réaliser un projet paysagé à votre image et sur-mesure dans les meilleures conditions.